Une source d’énergie inépuisable : l’océan !
L’utilisation d’énergie fossile n’est pas sans conséquences sur notre environnement. Par aileurs, cette énergie n’abonde pas sur notre planète, s’épuise et pollue ! A l’inverse, les mers et les océans produisent des vagues de forces différentes selon l’intensité du vent qui, lui, est une ressource infinie. Voici un moyen de fabriquer de manière inépuisable de l’énergie totalement naturelle du moins tant que le vent existera ! Connaissant l’avenir de l’énergie fossile, il devient urgent de trouver des moyens pour récupérer cette nouvelle source d’énergie.
Des recherches scientifiques sont en cours afin d’utiliser la force des vagues et de la transformer en énergie. La France, jusqu’alors simple observatrice de ces recherches, prend part aujourd’hui dans des projets visant à utiliser ce principe.
Plusieurs systèmes «récupérateurs» de l’énergie produite par les vagues sont actuellement mis à l’épreuve. Deux types d’installations existent :
• un système «offshore» situé en pleine mer : c’est le système le plus intéressant sur le plan des nuisances sonores et visuelles ainsi que pour des questions de productivité. Il peut résister aux plus grosses déferlantes.

• un système «côtier» installé sur les rivages : ce système fonctionne grâce aux variations du niveau de la mer quand la houle est présente. Plus elle est importante, plus les variations de niveau sont conséquentes et donc augmentent la production d’énergie. De ce fait, ce type de construction est facile à installer mais il est faible en production.

Le potentiel énergétique des vagues le long des côtes atlantiques est de 45 kWh/ml (kilowatt-heure/ml). Soit sur 1000 kms de côte, une puissance disponible brute de 45 Gwh (Gigawatt-heure) dont une fraction sera récupérée : environ 417 Twh/an (Térawatt-heure/an). Et pour bien se rendre compte du potentiel que nous avons, il faut savoir que la consommation électrique totale en France en 2000 était de 450 Twh !
1 Twh = 1 000 Gwh = 1 000 000 MWh = 1 000 000 000 Wh

Souhaitons tout simplement que cette nouvelle technologie soit rapidement utilisée et que souffle le vent !