De nos jours, beaucoup de personnes commencent à prendre conscience du réchauffement global de notre planète. C’est pourquoi depuis quelques années, nous cherchons toutes sortes d’astuces pour réduire significativement nos consommations énergétiques et nos émissions polluantes. Nous recyclons nos emballages, nous développons les énergies renouvelables…

Mais qu’en est-il du point de vue de l’architecture ? Sommes nous dans une tendance écologique ? Répondons nous réellement aux exigences ?

Au delà des clichés d’une habitation « écolo », des nouveaux matériaux apparaissent sur le marché de la construction, de nouveaux types de production d’énergie font leur entrée également. Pour certaines d’entre elles, ce genre d’avancée technologique produisent pour leur fabrication des consommations à la fois d’énergie mais aussi de matières premières, et souvent leur coût de commercialisation sont généralement élevées.

Cependant, une bonne maîtrise, en amont du projet par l’architecte, par exemple pour une habitation, peut en effet permettre d’éviter l’investissement dans un système de climatisation coûteux et mauvais pour le réchauffement de la planète. L’utilisation de cuve pour la récupération des eaux de pluies doivent également être pensée lors d’un projet, de même que pour les systèmes de géothermie. Les dispositifs passifs de protection solaire répondent à plusieurs critères qui sont protection et esthétisme architecturale. Tout ça pour mettre en lumière qu’un projet d’architecture qu’il soit de création ou de réhabilitation d’un bâtiment donné doit faire appel aux compétences d’un concepteur afin de comprendre le site, les éléments qui l’entourent, son orientation, son milieu… Toutes ces données permettront de mettre en œuvre un projet soucieux de son environnement et de ses interactions avec ses occupants et son milieu. Par ailleurs, le développement de nouveaux matériaux d’isolation par exemple sont encore pour certain trop cher et peut utilisé.

En somme, l’architecture a toujours répondu aux exigences environnementales, comme pourrait en témoigner les différents types d’habitat traditionnel des pays chauds ou froids.

L’Architecture est sans doute une des clés pour vivre mieux dans le respect de notre environnement.